Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Droit et politique togolais

Le coronavirus (COVID-19) juge de paix de la contestation post-électorale au Togo?

20 Mars 2020 , Rédigé par Zeus Dodji AKPATCHA

Le Gouvernement togolais a annoncé la confirmation de plusieurs cas de coronavirus cette semaine. A l'instar des Etats dans lesquelles cette épidémie sévit depuis plusieurs semaines, le Gouvernement togolais prendra très prochainement de police sanitaire pour faire respecter les gestes barrières  considérés à l'heure actuelle comme seule issue à la propagation de la contamination du virus. S'il aura pour objet de prévénir la transmission du virus, le déclenchement de l'état d'urgence sanitaire aura également des conséquences politiques. En effet, depuis la proclamation de la victoire controversée du président sortant Faure GNASSINGBE à l'élection présidentielle du 22 février, la contestation grandit dans le camp d'Agbeyomé KODJO, candidat arrivé en deuxième position à l'issue du scrutin. Rejetant les résultats proclamés par les instances électorales, l'ancien Premier ministre s'est depuis lors autoproclamé président de la République et multiplie des gestes de défiance vis-à-vis du pouvoir. Ce dernier, en réponse, a mis en branle l'arsenal politique et juridique à l'encontre du président autoproclamé, dont l'immunité parlementaire a été levée par ses pairs député et livré à la justice togolaise qui l'accuse d'atteinte à la sûreté de l'Etat. C'est dans cet atmosphère politique pesant qu'est intervenue la découverte des cas de coronavirus au Togo. Cette découverte pourra-t-elle permettre d'apaiser la situation politique ?

Dans les Etats sévèrement touchés par cette épidémie, l'union nationale est décrétée. Le Togo ne pourra pas y échapper. La sensibilisation de la population aux gestes barrières et aux mesures prises par le Gouvernement requiert le concours de tous les acteurs politiques. Par conséquent, cela ne laisse plus de place à la contestation politique. La trêve politique doit être décrétée par tous les acteurs politiques pour converger toutes les énergies vers la lutte contre le COVID-19. C'est cela la priorité du moment. Pour cela, et dans un geste d'apaisement, il convient également de geler les poursuites judiciaires contre Agbéyomé KODJO pour ne pas raviver la contestation. Ce sont dans les situations difficiles que se révèle la force d'un Etat. L'Etat togolais ne doit pas rater, pour une fois,  cette occasion de bien faire les choses.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article